Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BESA, élue « Meilleure banque internationale» en 2010

7 Avril 2011, 16:37pm

Publié par claire salles

telechargement.jpg BESA , la première banque angolaise, entend contribuer à l'essor économique et social durable du pays

Dans un pays en pleine reconstruction après plus de 20 ans de guerre civile, la banque BESA première banque privée angolaise, a été élue « Banque de la planète » par l’Unesco en 2009 et « Meilleure banque internationale » en 2010 par Global Finance pour ses actions exemplaires de mobilisation pour la reconstruction de son pays. La banque a choisi d’agir dans des domaines où l’Etat angolais n’a pas les moyens de le faire…

 

Les principales actions menées :

-        L’intégration sociétale de 400 000 réfugiés congolais par l’apprentissage de la langue nationale,

-        Le lancement et la distribution gratuite à 21 000 exemplaires d’un Journal pour la Santé,

-        La mise en place d’un plan de sensibilisation à la protection de l’environnement,

-        La première table ronde mondiale sur l’extraction durable des minerais à Luanda en novembre 2010, en collaboration avec le Planet Earth Institute dont la banque BESA est un co-fondateur,

-        Le soutien à des projets de développement artistique dans le but de développer la notoriété de l’Angola à l’international.

Depuis sa création en 2002, la banque BESA (Banco Espirito Sancto de Angola) entend ainsi contribuer avec ses 450 salariés à l’essor économique et social de l’Angola. Son action s’articule autour de 4 axes correspondant aux enjeux prioritaires du pays en matière de développement durable : économique, social, culturel et environnemental. La banque BESA sait s’entourer de parties prenantes majeures comme l’Unesco, le HCR, et les ministères angolais pour mettre en œuvre des projets ambitieux en bénéficiant de leurs expertises et forces de déploiement.

En 2011, la BESA envisage la création d’un centre d’excellence situé à Luanda, en coopération avec l’Unesco, le Planet Earth Institute et la Faculté Agostinho Neto, où sera réalisé un programme de doctorat en Sciences de la Terre.

L’Angola est un pays en pleine reconstruction confronté à des nouveaux enjeux pour rattraper son retard. La croissance économique relancée depuis quelques années par l’exploitation de ses ressources naturelles fait de l’Angola un nouvel eldorado africain.

Pour en savoir plus, www.worldforum-lille.org

 

 

 

 

 

Commenter cet article